01 août 2007

De retour de mon petit paradis

   

Et oui ca y est Los Angeles, Santa Barbara, Malibu, Santa Monica, Hollywood, Beverly Hills, Venice Beach, Huntington Beach, Newport Beach… tout cela n’est plus qu’un simple mythe…

Pendant que certains se trémoussent avec des femmes qui n’avaient pas assez d’argent pour acheter le haut du maillot, d’autres prennent un peu de temps du coté de la West Coast.

  PICT0009

Alors premier jour de route avec des paysages assez impressionnants on a pris notre Barbara (Ford Focus de première gamme comprenez ici d’une rare mocheté mais tellement moche qu’elle en devenait presque belle) et on a roulé … puis roulé … et puis roulé…

On s’est arrété a Carmel petite ville super mignonne avec des maisons qui font rêver puis on a emprunté la Route No1 direction la côte et on s’est retrouvé en plein milieu de nul part. La route était creusée dans la roche le long de la mer. On s’est senti complètement tout petits mais on en a pris plein les yeux.

On a fait une pause ou on a croisé des éléphants de mer. Alors ça c’est tellement génial j’en veux dans mon jardin. Ca fait un bruit de moteur, ça sert strictement à rien mise a part à s’étaler, mais c’est tellement drôle. Oui c’est ça c’est drôle. Ca fait des blagues.

 

trip_to_LA__6_

Après de longues heures de route on s’est arrêté à Cambria, un petit village (et y en a pas beaucoup sur cette route) pour tester notre premier motel. Barbara a dormi dehors. On a bien essayé de la faire rentré mais non… C’était pas le grand luxe mais à 98 dollars la nuit autant vous dire que c’était une sacré occaz. Et oui là vous vous dite quoi !!! 98 $  Mais oui c’est la dure vie du pays des riches. Et pourtant on a pris le premier prix. Heureusement qu’on est riche…

D’ailleurs on est tellement riche qu’on a fait plein d’achats inutiles. On a demandé à un monsieur de nous prendre en photo. (Brève description du type, une bonne cinquantaine d’années, allongé sur un transat au milieu d’une route, un petit « slip de bain » rouge brillant BEAUCOUP trop petit pour ce qu’il devait y avoir à l’intérieur …à l’extérieur pour le coup…) et il a voulu essayer de faire s’envoler l’appareil. Mais comme les appareils photos ça volent pas et bien il est retombé … Résultat avec Master Card … un nouvel appareil… un compte en manque qui crie famine (ça c’est un appel aux dons) et la rage au ventre.

Mais bon … on aurait pu se casser un œil (ça se casse pas un œil ?), ou se faire chier dessus par un goéland, ou un pélican (très fréquent dans la région et ça c’est pas de la blague), ou toutes autres péripéties qui auraient pu vraiment pourrir notre voyage.

Pour vous faire un descriptif assez réduit des villes de la cote californienne il faut surtout de la brume le matin et parfois l’après midi, des palmiers partout, des plages avec des postes de secours à la Baywatch, des magasins quasi tous pareil, des gros pick up, des parking a 8 $ minimum et des vagues moins grosses leur réputation.

On a commencé par profiter de Santa Barbara, très touristique mais très sympa. Un petit tee shirt avec Master Card et c’est reparti. Deuxième petit motel assez sympa une petite nuit de sommeil et nous voila parti pour Malibu : de superbes maisons sur pilotis sur la mer, une petite heure de plage, une photo avec Nick le maître nageur (Pamela était de repos ce jour là), et hop parti pour Beverly Hills, quartier résidentiel de L.A.

Pour faire court Beverly Hills se résume à supers maisons à gauche et super maisons à droite. Pas vu Brandon, sans doute parti au gala de l’école ou au fast food du coin, à moins qu’on m’ait menti…. On a continué sur Hollywood. On s’est retrouvé par hasard au Réservoir d’Hollywood : Grand park avec un énorme lac, super calme, paysage magnifique et surtout… le Fameux HOLLYWOOD (pour ma part un peu microscopique par rapport à l’idée que je m en faisait) Et c’est là qu’on a rencontré le fameux type un peu étrange… on a quand même récupéré les photos…

 

PICT0084  PICT0087

 

On est parti sur Hollywood Boulevard ça doit faire 69302 KM de long. Donc comme la légende des étoiles tout le long. On a quand même réussi a trouvé celle de Ray Charles et BruceWillis. En gros Hoolywood Boulevard est un gros business. Des étoiles aux noms des stars (qui doivent verser 15000 dollars et passer en commission pour avoir leur nom), des fausses photos des stars (genre j’ai croisé J-LO à un coin de rue et je l’ai pris en photo) et tout le monde se déguise pour ressembler à un personnage de dessin animé. On a croisé la petite sirène, Aladin, Homer et tous les personnages faciles à imiter. Prix d’une photo avec eux 1$ minimum. J’ai croisé le pied de Brad et de Marilyne. Et moi qui voulais croiser quelqu’un de connu et bien j’ai eu la chance de croiser… Frank Leboeuf ! Ok on fait ce qu’on peut…

 

CIMG8317  CIMG8334

 

On a poursuivi par un hotel avec piscine histoire de se détendre un peu dans un monde de stress. On est ensuite parti vers Venice Beach. Sans doute l’une des ville dont je me souviendrai le plus. Une longue plage avec des tas de petits magasins et des structures pour faire du sport en plein air : Basket, tennis et salle de muscu. Une plage très sympa et pas du tout typique des autres villes de la côte ou seule les grosses maisons comptent. On peut simplement observer une population très hétérogène. J’aurai bien passé deux semaines ici.on a ensuite traversé LA… quelques bonnes heures de route. Il n’y a pas grand chose à faire à LA. Tout se situe sur la côte ou dans les quartiers connus mais le centre ville est très commun.  On est ensuite parti vers Sunset Beach encore bourré de maisons énormes et toutes aussi hors du commun mais là directement sur la plage.Des paysages encore magnifiques.

 

DSCN0055 DSCN0059

   

On a ensuite dormi dans un hôtel de luxe (merci le last minute américain). Plus de lit 2 personnes alors nous nous sommes contenté de deux petits lits une place… j’aurai pu dormir avec 3 comme moi dans un simple lit.

On a fait notre petit tour dans la piscine et le spa avant de s’empifrer d’un bon Burger King à 22h30. Le dernier jour on est parti sur Huntington Beach. Ma légende.

DSCN0148 DSCN0124

 

   

Des vagues partout et les surfeurs qui vont avec. 10 dollars le parking (comme partout) mais tellement un petit paradis que j’aurai pu mettre le double pour quelques minutes dans le coin. J’ai vraiment compris la réputation de cette ville. Huntington se veut la ville du surf américain et prend les grands moyens. Des surfshop monstrueux partout et pour concurrencer Hollywood des marques de pieds des dieux du Surf et des carrés avec leur nom le long de la rue principale. Apres une heure sur place déjà reparti le cœur lourd pour le chemin du retour… petit passage par Venice Beach histoire de dire au revoir à cette belle côte)… et puis nous revoilà sur la route pour quelques longues heures de paysages magnifiques.

DSCN0220

 

J’ai eu du mal à résumer ce voyage qui a été assez extraordinaire pour moi-même si nous avons passé énormément de temps dans la voiture. Je regrette tellement de ne pas avoir eu le temps d’aller surfer et de ne pas avoir eu plus de temps pour explorer cette partie de la Californie que j ai trouvé vraiment superbe. Mais j’ai eu la chance d’avoir un premier regard sur énormément de choses qui me faisait tant rêver. J’ai parfois été déçue et parfois tellement émerveillée de choses que je ne soupçonnais pas. J’espère vraiment avoir l’occasion de mieux découvrir cette partie là des Etats-Unis.

Je me sens à la fois tellement bien et finalement assez frustré d’avoir touché ce petit bout de paradis seulement pour quelques heures. Un bon conseils pour visiter ce coin ne pas compter les heures de voitures dans les embouteillages…

Posté par mamaie à 15:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur De retour de mon petit paradis

    quelle chance!

    Tu en as vu de belles choses!tout n'est pas finin a de la famille à Los Angelès qui n'attend qu'une seule chose :voir la famille française.
    je t'accompagnerai bien dans ce paradis....
    Gros gros bisous à tous les deux
    MUMUMUMUM

    Posté par mum, 06 août 2007 à 09:42 | | Répondre
Nouveau commentaire